Capicursura in Filosorma: Girulata

S’il est une balade à faire en automne, c’est bien celle-là ! Pour avoir rejoint Girulata à pieds, en été, je peux vous dire que c’est un exercice éprouvant. La chaleur sans doute mais surtout le monde..miraculi di ghjente ! Bon, ils ont raison d’y être mais moi je préfère ce que j’ai vécu la semaine dernière. Pas un chat sur le chemin, un spuntinu tranquille sur la plage et un instant de farniente à Tuara.

Balade certes mais sportive. Une quinzaine de kilomètres en aller-retour par le fameux sentier du facteur avec environ 500 mètres de dénivelé. Aucun risque de se perdre. Départ du col de la croix..bocca a croce puis c’est indiqué tout le long. Sentier côtier d’où on finit par découvrir l’anse et son fortin. De 3 à 4 heures de marche suivant votre condition avec quelques petits raidillons. Pour être honnête, le plus beau n’est pas l’arrivée. Girulata est comment dire..un peu foutraque.. des maisons, des paillottes.. un chantier à l’entrée. Tournez vous vers la mer, c’est de loin ce qu’il y a de plus beau avec la marche d’approche.

Quelques photos di a bellula lestra, la belette agile épouse et photographe attitrée (son site) et quelques informations de contexte pour savoir pourquoi l’endroit est réputé mythique,

Girulata est un hameau d’Osani en plein milieu du parc naturel régional. L’ensemble, Piana, Scandula et donc le golfe de Girulata, est inscrit depuis 1983 sur la liste du patrimoine mondial.
Le fortin, a priori non accessible au public, a été bâti sur le promontoire au 16ème siècle. C’est à cette même époque que la flotte génoise y a capturé célèbre pirate turc Dragut qui effectuait régulièrement des razzias sur la Corse.
Tout le monde ou presque a oublié Dragut mais le souvenir de Guy Ceccaldi u pidone, le facteur de Girulata reste vivace. Le gaillard parcourait tous les jours le chemin qui désormais porte son nom. 40 minutes dit-on où la pancarte annonce 1 heure 30. Je veux bien le croire, moi qui l’ai croisé il y a bien longtemps. Je l’ai entendu arriver avant de le voir, lancé au galop dans la descente qui mène à l’anse de Tuara. Je lui demandé combien de temps il restait avant d’arriver. Moqueur, ils nous a regardés et a dit « pour vous, au moins deux heures ». Je lui ai répondu en langue corse per falli rimarcà chi noi, donne, omi e zitelli aviamu fattu in tre ghjorni a girandulata tra Corti e Bardiana, passandu l’ultimu ghjornu e Guagnerola e Caprunale ! A risu e m’a rispostu, in lingua nustrale..  ‘tandu vi firmara una mezz’ora ».
Rien que pour un hommage au facteur de Girulata, faites cette magnifique randonnée automnale.
 

PS.. le blog que vous parcourez, fait partie d’un site dédié à l’apprentissage de la langue corse. Si vous voulez le découvrir, cliquez sur l’image ci-dessous…

1 réflexion sur « Capicursura in Filosorma: Girulata »

  1. cristianu

    Bonjour, et merci pour ce diaporama, et pour toutes les belles photos que vous présentez : photos de passionnés en même temps que d’artistes compétents… ce qui multiplie par X l’ébahissement //;-))
    Pace è Salute à voi, chi Diu vi benedica !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot? * la limite de temps est dépassée