Pulenta e bone feste a tutti.. Pulenta et bonnes fêtes à tous

Pourquoi est ce que je n’y ai pas pensé plus tôt ?

Pourtant des figatelli de la Casinca sont en train de sécher et ils seront à point pour Noël. Alors,oui c’est bon avec des lentilles et même avec de la purée de pommes de terre. Mais, avec une pulenta..là c’est le mariage idéal et un retour vers ce qu’étaient mes Noëls d’avant.

Je sais pourquoi, je n’y ai pas pensé.Parce que les plaques à induction, ça ne va pas avec la pulenta. Ce n’est pas une affaire de cuisson. Mais la marmite glisse sur ces fichues plaques et il faut être deux pour ce qui, il faut le dire,relève un peu d’une épreuve sportive. Tenir, tourner, tourner encore.

Alors, qu’est ce qu’il nous faut ?

Pas grand-chose en vérité car la recette est simple. 1 kg de farine de châtaigne, 1,5 litre d’eau, et3 indispensables pincées de sel. Farine de qualité ! Castagniccia bien sûr mais je préfère celle du Niolu, et pas seulement pour une affaire de racines familiales. Il me semble que l’altitude rend les fruits plus sucrés et la pulenta plus savoureuse. Faites comme vous voulez. Les producteurs de qualité ne manquent pas.

Dans une marmite, vous allez porter à ébullition l’eau et le sel et verserez au fur et à mesure la farine tamisée, en pluie, tout en tournant avec le « pulendaghju ».C’est quoi le pulendaghju ? C’est un bâton de de 3 à 5 cm de diamètre. Un manche à balai bien propre à la bonne taille fera l’affaire. Sinon prenez un manche de cuillère en bois. Faire tenir la marmite..à l’aide d’un ami,, et tournez en rajoutant la farine jusqu’à une consistance épaisse et homogène, continuer à cuire à feu doux jusqu’à ce qu’une bulle de vapeur éclate…avec un bruit caractéristique…elle spouffe et j’entends encore Maman dire « ci vole ch’ella spuffi » « il faut qu’elle spouffe »et que l’ensemble se détache des parois. Suivant la quantité, il vous faudra de 15 à 25 minutes…

Ensuite, vous versez la pulenta sur un torchon fariné ou une planche farinée mais c’est moins bien. Et vous découpez en tranches, au couteau si vous êtes un barbare et au fil pour être dans la tradition.

Figatellu bien entendu mais aussi,c’est ce que je préfère..œufs frits avec du fromage frais et le sommet, encore faut-il en avoir, la complète..œufs frits avec fromage et bulagna. La joue de porc.

 Pas d’analyse de sang pendant une semaine et joyeuses fêtes.

Ne pas oublier…les restes s’il y en a… Faites les dorer, dans une poêle huilée et mangez les chaud.

PS.. le blog que vous parcourez, fait partie d’un site dédié à l’apprentissage de la langue corse. Si vous voulez le découvrir, cliquez sur l’image ci-dessous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot? * la limite de temps est dépassée