DICIOTTESIMA LEZZIONE.....prononcer "didjotèzima lait-tsionè"

Un sixième proverbe empreint de sagesse, et très intéressant du point de vue étymologique..Il m'a été expliqué par Ghjuvan-Petru M. de Santu Petru di Tenda qui animait l'association "lingua corsa" in Tullo. Petit hommage donc, si vous le connaissez, faîtes suivre.(rappel; pour faire disparaître le cadre jaune...survoler le proverbe avec la souris)

Si t'un piglii tempu e asgiu, di u cronu temi lu basgiu!

"si tu ne prend pas ton temps et tes aises, du temps crains le baiser" (si t'oun pilii tempou e ajou, di ou cronou temi lou bajou). Intéressant, car on voit l'apport du grec "kronos" pour le temps. U cronu (peu usité) signifie le cadran solaire

Le thème d'aujourd'hui va vous permettre de terminer le rappel des conjugaisons et poursuivre notre étude du conditionnel. (rappel: il y aura trois leçons sur ce thème pour éviter d'alourdir l'exposé).

Les auxiliaires "être" et "avoir" vous sont désormais bien connus (esse et avè) au présent en tout cas (leçon 2).puis au conditionnel (leçon 16). Il en va de même pour les verbes en "à"(leçons 5 et 6) dont nous avons également vu le conditionnel à la dernière leçon (la 17ème).
De même, s'agissant des conjugaisons régulières, nous avons vu qu'il y en avait deux: celle des verbes en "a" et celle des verbes en "e").
Nous allons dans cette leçon,en terminer avec les verbes en "e" dont les conjugaisons ont été abordées leçon 9.

RAPPEL: nous avons constaté qu'il existe deux formes de conditionnel possibles en Corse...elles sont valables toutes les deux. Par expérience je dirais toutefois que la forme 1 est plus littéraire, on l'entend moins dans le langage courant que la 2 ( dans les régions dont je suis originaire en fait, mais peut-être ailleurs en va-t-il autrement?). J'apporte de nouveau cette précision parce qu'elle est importante. La langue corse se décline dans les micro-régions et je ne peux vous apporter que ce qui se pratique chez moi (Niolu et Filosorma). Ce n'est pas pour autant qu'il s'agit de la forme unique! Il vous faut être attentif aux "parler" et tournure di u vostru rughjone, si vous avez la chance de résider sur place ou quandu vo turnate in paese....

En fait, comme nous l'avons vu dans la neuvième leçon, il existe deux formes de verbes en "e" qui se différencient par leur participe passé:
"teme" se décline en "temutu"
"capisce" se décline en "capitu".....donc deux participes passés en "utu" et "itu" .et très logiquement deux tableaux. Mais cette différence n'a pas d'incidence sur le conditionnel où on retrouve les deux formes identiques quelque soit le participe passé...

TEME (tèmmé)
le présent
l'imparfait
le futur

l'impératif
CONDITIONNEL 1

CONDITIONNEL
2

temu
timia
timaraghju
timarebbi timaria
temi
timii
timarai ou timarei ou timarè
temi
timaresti / timareste timaristi
teme ou temi
timia
timara
timarebbe timaria
timimu
timiamu
timaremu
timimu
timarebbimu timariamu
timite
timiate
timarete
timite
timareste timariate
temenu
timianu
timaranu
timarebbenu timarianu
le participe passé des verbes en "e" => terminaison en utu => pour teme=> timutu (prononcer "timoudou")

A noter les différentes formes qui correspondent à autant de tournures liées à la pronociation locale

CAPISCE (kabichè)
le présent

l'imparfait
le futur

l'impératif
CONDITIONNEL 1

CONDITIONNEL
2

capiscu
capia
capisceraghju
capiscerebbi capisceria
capisci
capia
capiscerai
capisci
capisceresti capisceristi
capisce
capia
capiscera
capiscerebbe capisceria
capimu
capiamu
capisceremu
capimu
capiscerebbimu capisceriamu
capite
capiate
capiscerete
capite
capiscereste capisceriate
capiscenu
capianu
capisceranu
capiscerrebenu capiscerianu
le participe passé des verbes en "isce" => terminaison en itu => pour capisce=> capitu (prononcer "cabidou")

A noter les différentes formes qui correspondent à autant de tournures liées à la pronociation locale

 

Ava tocca a voi di travaglià per vede si omu a capitu tuttu....ma un temu nulla chi, so sicuru d'avè sculari di altu livellu!!

Je craindrais de comprendre. Nous comprendrions que tu craignes. Les accidents arriveraient (accade) moins souvent si on faisait plus attention. Tu voudrais (vulè) parler le corse. Si elles venaient au village, elles sentiraient la bruyère et le ciste du maquis.