Cose si dice ? Qu’est ce qu’on dit ?

tafunatu

Quelques jours de vacances bien méritées et du coup l’envie de rédiger un billet de blog avec un petit espoir. L’espoir de le voir lu par ceux qui tout au long de l’année, m’assènent avec d’excellentes raisons au premier rang desquelles, l’envie de me faire plaisir, un sonore et empathique « Pace e salute ! ». Ah, l’enfer est pavé de bonnes intentions comme je m’en vais essayer de vous le montrer. Et comme nous sommes le 26 décembre, il n’est pas trop tard.

Nous allons donc consacrer quelques lignes à ces fameux souhaits de fin d’année. Noël ne pose pas de difficultés. En plus, il est derrière nous mais ça peut servir pour le prochain. « ..Bon Natale » ira très bien ! A prononcer « Bon Nadalé » puisque entre deux voyelles, le « t » devient une consonne mutante mais pour que ceux que ça intéresse, j’ai dû écrire un truc à ce propos dans le site d’apprentissage auquel ce blog est adossé. Vous pouvez aussi rajouter « Bone feste » ce qui ne mange pas de pain puisque ça signifie, comme en français, « bonnes fêtes ».

Les choses se compliquent un peu avec la fin de l’année et la nouvelle.

Si vous voulez être dans l’orthodoxie, il convient de bien respecter la chronologie car, en fonction du moment, les vœux changent … Jusqu’au 31 décembre, faîtes claquer un « bon capu d’annu » qu’on devrait traduire par « bonne tête d’an » mais vous l’aurez compris, cette expression signifie tout bonnement « bonne fin d’année ». Prononciation pas évidente « bon caboulanou » avec ces consonnes mutantes mais vous pouvez essayer avec l’heureuse perspective de jouir des regards admiratifs de vos hôtes ou invités…Des versions plus élaborées, existent. J’en mets une à votre disposition ci-dessous. Que ne ferais-je pas pour mon fidèle lectorat !

« Bon di,

Bon annu,

Bon capu d’annu,

Bonu quist’annu,

Megliu un altr’annu »

« Bon jour ,

bonne année,

bonne fin d’année,

cette année a été bonne,

que celle qui vient soit meilleure »

Dès minuit, c’est le bien connu (trop sans doute mais nous y reviendrons ) « Pace e salute » qui s’impose. Paix et santé, ce qui soit dit en passant est ce qu’on peut souhaiter de mieux à ses proches et à la terre entière. C’est ce que les enfant s’empressaient de dire à leurs parents en ce premier jour de l’année.

« Pace e salute ! Pace e salute ! » et les parents répondaient «  E ch’è vo siate sempre bravi zitelli » « Et que vous soyez toujours de bons enfants ! » La perspective d’étrennes (ah le souvenir des pièces de 5 francs en argent) me motivait pour n’oublier personne.

Un clin d’oeil à un ami de Nuceta qui me rapportait la réponse pleine d’ironie moqueuse d’un vieux de son village lorsqu’on lui disait « Pace e salute ». Il rétorquait, non sans une certaine logique. «  Si un n’aghju a salute, a pace un l’averete mancu voi ! » Si je n’ai pas la santé, la paix même pas vous ne l’aurez !.

Bref….tout ça pour dire que le « pace e salute » est connu de beaucoup de monde. Ce qui vaut à tout moment de l’année, de l’entendre de la part de gens bien intentionnés qui pensent me faire plaisir. J’ai pris pour parti de leur répondre « Joyeuses Pâques » et devant leurs mines interloquées, je leur explique qu’ils viennent en mars, juillet ou août, de me souhaiter ni plus ni moins qu’une bonne année.

Sur ce, vi basgiu et vi dicu « Bon capud’annu a tutti »

 

PS.. le blog que vous parcourez, fait partie d’un site dédié à l’apprentissage de la langue corse. Si vous voulez le découvrir, cliquez sur l’image ci-dessous…

4 réflexions au sujet de « Cose si dice ? Qu’est ce qu’on dit ? »

  1. MICHEL GRANDIN

    O amicu,
    Nous sommes donc au moins 2 à expliquer à tous ces « amis de la Corse » (sumeracci) que Pace e salute ne s’emploie pas toute l’année. Leur persistance me fait penser à « So Corsu, aghju l’autocollant ! ». Bien sûr que c’est gentil et que ça part d’un bon sentiment mais utiliser cette formule de vœux à la place d’un bonjour ou d’un au revoir, cela finit par devenir fatiguant, ce qui pour un Corse est une épreuve.
    J’aurais pu écrire mon message en corse mais avec un spécialiste, je me méfie de mon orthographe en lingua nustrale…
    Cordialement,
    MG

    Répondre
    1. linguanostra Auteur de l’article

      Ah, ça part d’une bonne intention. Et puis ça donne l’occasion de faire un peu de pédagogie. Plus sérieusement, ma Mère me disait que la tradition « vraie » commandait que ce souhait ne soit utilisé que le 1er janvier et pas au-delà. Il faudra bien qu’un jour je me documente sur ce point.

      Répondre
  2. Marie Claude Barry-Giacinti

    Salute
    Cumplimenti pè u vostru blogu !
    A cunuscite l’urigine di ‘ste parolle « pace è salute » è à chi epica si si so aduprate pè a prima volta ??????????
    Amicizia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.